Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

LUPUS T. 1

Code EAN13 : 9782940329038

Auteur : PEETERS FREDERIK

Éditeur : ATRABILE


   Disponible
Frederik Peeters (Pilules bleues), se lance ici étonnamment dans un domaine où on ne l'attendait pas, la science-fiction, avec des vaisseaux spatiaux, des mondes étranges... mais surtout des réflexions sur les rapports humains. Lupus et Tony partent à travers la galaxie à la recherche d'un gros morceau à pêcher et vont finalement tomber sur une jeune fille, qui va être le révélateur de leur amitié en pleine décomposition.
  • Code EAN13
    9782940329038
  • Auteur
  • Éditeur
    ATRABILE
  • Genre
    BD (Franco-Belge) - Science-Fiction
  • Date de parution
    01/03/2003
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    560 g
  • Hauteur
    290 mm
  • Largeur
    220 mm
  • Épaisseur
    10 mm
Aucun événement lié

libraire à Annecy : Lupus, c’est l’histoire de ces deux mecs qui se font un road trip spatial entre potes, histoire de se constituer un beau tableau de chasse dans la catégorie « monstres marins » et de faire de nouvelles « expériences sensorielles ». Et là, en plein milieu des réjouissances, débarque cette nana… Et là les mecs me diront «… et c’est le début des emmerdes »… et je ne pourrai pas les contredire...

Alors pour commencer parlons de Frédérik Peeters. En une phrase je dirais : c’est le dessinateur dont le trait m’émeut le plus. Il dessine une main poilue en gros plan, un dos massif… et ça m’fait quelque chose. On me demande : « Sur une île déserte tu emmènerais quelles BD ? » et tout de suite je me dis que je prendrais forcément un Peeters (soit un Pilules Bleues, soit un Lupus) pour emporter avec moi une parcelle d’humanité. Car Peeters est un humaniste… et paradoxalement rien ne l’illustre mieux que son récit de science-fiction Lupus. En effet, bien que l’on comprenne vite à sa lecture que l’on a affaire à un road movie futuriste, développer un récit de science-fiction n’est pas ici la finalité de l’œuvre (contrairement à beaucoup de BD du genre) mais le prétexte pour mettre l’humain rudement à l’épreuve et parler d’amour comme personne.

Librairie auteur de la critique : Momie.fr